Dans une vigne appartenant à une famille un peu plus aisée, une cabane de vigne a existé ; elle est encore là, en dessous de la madone
Dans une vigne appartenant à une famille un peu plus aisée, une cabane de vigne a existé ; elle est encore là, en dessous de la madone

Même à l'époque où il fallait aller chercher l'eau à l'extérieur, certaines maisons avaient un évier ; très souvent simple pierre. En voici une, visible à l'extérieur d'une bâtisse, avec son écoulement.


Les petites ouvertures (sans fenêtre)   pratiquées  dans des granges, greniers, fenils, etc.. étaient appelées des "feurons" ; certains étaient munis de petits volets en bois. Lorsque le volet s'enlève de l'intérieur, sans gond, on parle de "trappon" comme ci-dessous à droite. Par analogie avec le trappon qui obture une trappe.

 

Ci-contre cette ouverture date de 1921 mais le bois est un réemploi beaucoup plus ancien. Le volet intérieur s'ouvre sur des gonds invisibles de l'extérieur.

 

 

Ces trois photos ont été prises en 2017.



Le long de la Montée de la Forest, beau mur de soutènement (en-dessous d'anciennes vignes)


A l'entrée nord-est du bourg, ce toit dissymétrique (shed) indique une ancienne "cabine". On appelait cabines ces petits ateliers textiles (de 1 à 4 métiers à tisser) des façonniers, alors très nombreux. 

Le côté du toit à pente normale est couvert de tuiles. Le côté du toit à très forte pente est vitré pour l'éclairage de l'atelier.


Volet à Laval


Ci-contre : un "fagotier". Petit bâtiment situé à la Quichère visible du chemin. L'étage ouvert permettait de stocker pour les faire sécher les fagots fabriqués l'hiver (composés de branches dites "gades") ; ces fagots servaient à allumer les feux dans les poêles, les chaudières ou à chauffer les fours à pain : très secs ils faisaient un feu d'enfer faisant monter très vite et très haut la température du four.

Au rez-de-chaussée, deux pièces : à droite un fournil avec une chaudière à faire cuire les patates (comme ci-dessous) ; à gauche-non visible ici- la petite porcherie, dite écurie à cochons.

En avant un puits muni actuellement d'une porte-grille ; puis une sorte de barbecue rajouté(e) sans doute récemment.

Deux cabines textiles encore visibles à Juin


emplacement de l'usine Vadon
emplacement de l'usine Vadon


Four à pain avec tôle de fermeture (le long d'un chemin à Saint Germain la Montagne)


Petite niche à l'extérieur d'une maison

Un exemple de maison construite au XIXème siècle, au moment d'une certaine prospérité rurale : belles proportions, appareil en pierres, encadrement de fenêtres en pierre de taille, quatre niveaux : caves, rez-de-chaussée, étage, combles avec petites fenêtres. L'entrée principale est orientée au sud sur la façade non visible ici.



Font-ils aussi partie du "petit patrimoine" ces édicules extérieurs souvent situés au bout du jardin et qu'on appelait "chalets de nécessité" ou "petits coins" ou encore "seuls endroits où le roi va à pied" ? Il en reste si peu depuis que le confort a permis d'avoir l'eau courante et donc les...chasses d'eau. Certains écolos voudraient les voir revenir sous le nom de toilettes sèches mais sans doute cachées à l'intérieur.


Celui-ci mérite vraiment l'appellation de chalet. C'est un petit coin visible sur ...le bon coin en septembre 2018. Dernière vision sans doute avant que le futur acquéreur ne fasse table rase!


Celui-là a été photographié à l'automne 2017 près de la Baise.

 


Seul, dans le coin d'un potager qui n'est plus, celui-ci paraît souffrir de son abandon (27septembre 2018)